L’Union Départementale des Associations Familiales du Puy-de-Dôme est l’institution chargée de promouvoir, défendre et représenter les intérêts de l’ensemble des familles vivant sur le département du Puy-de-Dôme.

 

Elle tire sa légitimité de la loi qui la reconnaît officiellement en tant que représentante des familles, des services d’intérêt familial dont elle assure la gestion et des différentes associations familiales qu’elle représente.

 

Notre union d’association réunit plus de 41 associations et 5 fédérations qui travaillent ensemble pour émettre des positions afin de représenter les familles du département et donner avis aux pouvoirs publics.

 

216 représentants familiaux ont choisi d’être porte-parole des réalités familiales en s’engageant au nom de l’UDAF du Puy-de-Dôme. Ils exercent leur mandat dans des structures aussi diverses que la CPAM, la CAF, les offices HLM, les CCAS…

 

L’UDAF assure par ailleurs la gestion de différents services d’intérêt familial qui lui sont confiés par les pouvoirs publics ou qu’elle développe de sa propre initiative. Elle est également porteuse de projets et gestionnaire de services pour les associations qui adhèrent à son réseau.

L’association compte 80 salariés qui interviennent notamment dans le domaine de la protection juridique et sur différents accompagnements sociaux, qu’ils soient personnalisés, liés au logement ou participant de la protection de l’enfance.

Missions officielles

L’UDAF du Puy-de-Dôme exerce 4 missions légales inscrites au Code de l’Action Sociale et des Familles:

  • Donner son avis aux pouvoirs publics sur les questions d’ordre familial et proposer des mesures conformes aux intérêts matériels et moraux des familles
  • Représenter officiellement l’ensemble des familles auprès des pouvoirs publics en désignant ou proposant des délégués des familles dans les divers conseils, assemblées, ou autres organismes constitués par l’Etat, le département ou la commune.
  • Gérer des services d’intérêt familial, notamment ceux confiés par les pouvoirs publics.
  • Exercer l’action civile devant toute juridiction lorsque les intérêts matériels et moraux des familles sont menacés.