La Mesure d’Accompagnement Judiciaire (MAJ) d’une durée de 2 ans, renouvelable une fois, concerne toute personne qui perçoit des prestations sociales et compromet sa santé ou sa sécurité, du fait de ses difficultés à gérer ces prestations.

 

Le juge de tutelles ne peut prononcer cette mesure que si une Mesure d’Accompagnement Social Personnalisé (MASP) préalable, n’a pas permis à la personne de retrouver son autonomie dans la gestion de ses prestations.

 

La MAJ est destinée à rétablir l’autonomie de l’intéressé dans la gestion de son budget. Elle n’est pas privative de droits mais à la différence de la MASP, elle est contraignante puisqu’elle n’est pas accompagnée d’un contrat mais s’impose au majeur. Le mandataire judiciaire perçoit tout ou partie des prestations sociales sur un compte ouvert au nom de la personne.