Vous accompagnez un proche dans le cadre d’une mesure de protection juridique ? Les règles relatives au don du sang ainsi qu’au don et au prélèvement d’organes ont changé pour les personnes protégées.

La loi bioéthique du 2 août 2021 a réformé de nombreuses dispositions du code de la santé publique et a fait évoluer le droit des personnes protégées en matière de don du sang, de don et de prélèvement d’organes.

Ces nouvelles mesures ouvrent, en partie, le droit aux personnes protégées de donner, comme tout citoyen, leur sang ou leurs organes à des fins thérapeutiques ou scientifiques.

L’Unaf a réalisé une nouvelle fiche d’information à destination des tuteurs familiaux sur le don du sang et le don d’organes, à jour de la réforme issue de la loi bioéthique du 2 août 2021. Vous pouvez la consulter ici.